Chirurgie plastique et esthétique

La chirurgie esthétique réparatrice

La chirurgie esthétique et la chirurgie réparatrice sont indissociables.
Leurs origines communes remontent aux plus anciennes civilisations, égyptienne et hindoue en particulier.
La réparation de l'amputation de la pyramide nasale par lambeau frontal, encore connue aujourd'hui sous le nom de "technique indienne", date du premier siècle av. J.C. Les découvertes de l'asepsie, de l'anesthésie vont permettre ensuite au cours des siècles l'essor de la chirurgie.
Les guerres mondiales avec ses blessés, en particulier de la face, vont développer de manière décisive les progrès de la chirurgie réparatrice et esthétique.
Des séquelles de malformations congénitales, de traumatismes, d'exérèse de tumeurs cutanées, impliquent un délicat travail de reconstruction.
Réparer - un visage en particulier que l'on ne peut pas dissimuler - exige beaucoup de connaissances anatomiques et d'expérience, de mesure et de dialogue.
Le plasticien va devoir restituer au visage l'apparence qu'il avait avant l'intervention, créer des cicatrices qui devront être les plus discrètes possibles.
Un nez centre un visage, et toute séquelle, toute dissymétrie même minime risque d'être apparente.
Nos lèvres sont très mobiles, elles servent à parler, à sourire, la succion est le premier geste d'un nourrisson... et elles donnent vie à un visage. Comme les paupières, qui constituent notre regard.

Exemples de chirurgie réparatrice (Attention, certaines images peuvent heurter la sensibilité)






Dr Philippe Vial | Chirurgie plastique, esthétique et reconstructrice | 12, avenue d'Eylau | 75116 Paris | 01 42 27 24 42