Paupières

Chirurgie des paupières ou blépharoplastie

La chirurgie des paupières (ou blépharoplastie) est une des plus belles interventions de la chirurgie esthétique. Elle permet d'éclaircir un regard, de donner un aspect moins fatigué, plus reposé au visage.

L'analyse préopératoire doit être appréciée avec beaucoup de mesure, car il y a presque toujours une légère asymétrie dans l'excédent cutané, la répartition des hernies graisseuses (poches), la position des sourcils.
Des photos numérisées vont le préciser lors de la consultation, qui va aussi analyser les antécédents, en particulier ophtalmologiques (existence d'un glaucome ? tendance à l'oeil sec, à l'oeil qui pleure ?) qui seront autant d'éléments à prendre en compte. Les prescriptions post opératoires adaptées seront faites lors de cette consultation, pour vous permettre d'avoir le traitement post opératoire chez vous, avant l'intervention.
L'intervention se fait en clinique de jour, l'admission a lieu le matin à jeun.
C'est suivant les cas une anesthésie locale (paupières supérieures), le plus souvent une sédation intraveineuse pour être plus détendu, ou une courte anesthésie générale pour les poches palpébrales inférieures par voie conjonctivale qui nécessite beaucoup de précision. Dans tous les cas, la sortie a lieu le jour même.

La blépharoplastie supérieure

Elle va retirer l'excès de peau, et les hernies graisseuses si elles sont présentes, en particulier à l'angle interne de l'oeil, qui bombe sous la peau. La poche moyenne sera traitée avec minutie pour ne pas "creuser" la partie moyenne de l'oeil. Un surjet intra dermique avec un fil très fin assure la suture.

La blépharoplastie inférieure

Quand l'excès de peau n'est pas majeur (ce qui est le cas le plus fréquent), on optera pour la voie conjonctivale. C'est une des plus interventions les plus gratifiantes de la chirurgie esthétique : obtenir un regard nettoyé des ses poches, sans incision cutanée, c'est-à-dire sans cicatrice (l'intervention se fait par la conjonctive) et sans risque d'ectropion (la traction cutanée vers la bas que l'on obtient parfois avec un abord externe). Elle nécessite expérience et minutie : une courte anesthésie générale par masque laryngé est souhaitable.

Des compresses glacées sont placées sur les yeux pendant quelques heures, avant la sortie l'après midi.
Les suites sont peu ou pas de douloureuses mais une sensation de picotement des yeux est possible.
L'oedème (gonflement) est toujours présent : il atteint son maximum à la 48 ème heure, pour décroître progressivement ensuite : c'est une oedème sans composante inflammatoire, reflet de la chirurgie.
Les ecchymoses (bleus) sont variables suivant chaque cas et doivent permettre une reprise de l'activité dans une huitaine de jours.
Si une voie conjonctivale a été choisie pour les paupières inférieures, un oedème de la conjonctive ("gelée de groseille" dans l'angle externe de l'oeil) est possible aussi, et ne doit pas vous inquiéter.
Les sutures sont retirées au bout d'une semaine sur les paupières supérieures, il n'y a aucune suture à retirer sur les paupières opérées par voie conjonctivale.

La chirurgie esthétique des paupières, bien exécutée, permet de redonner au regard sa brillance et sa profondeur.

Exemples de blépharoplastie






Dr Philippe Vial | Chirurgie plastique, esthétique et reconstructrice | 12, avenue d'Eylau | 75116 Paris | 01 42 27 24 42